Sujets de migration
La source de données
Éditeur
Type d'information
Region of focus (UN regions)
SDGs
Language

Améliorer les données sur la migration

Les ressources rassemblées ici sont destinées à améliorer la qualité, la fiabilité, la disponibilité et la comparabilité des données migratoires. Ces ressources de renforcement des capacités offrent des conseils et recommandations pour une plus grande efficacité à tous les niveaux de la production de statistiques sur les migrations ; de la collecte et de l’analyse, à l’échange de données migratoires. 

Une base de données consultable de directives, manuels, rapports et autres documents utiles est proposée dans la colonne de gauche de cette page. Vous pouvez filtrer les documents au moyen des cases à cocher et des filtres coulissants selon les catégories suivantes : thème migratoire, type de source de données migratoires, type d’auteur, région et date de publication. Vous pouvez également explorer la base de données en tapant des mots clés, tels que « santé » ou « enquête », dans la barre de recherche.

Objectif

Il est indispensable de disposer de données et d’analyses migratoires solides et fiables pour pouvoir prendre des décisions fondées sur des éléments factuels dans les domaines de la migration et de la planification du développement. C’est ce qui apparaît dans la cible 17.18 du Programme 2030 et la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants de 2016, qui appellent à ce que les données actuelles et de qualité soient ventilées selon un certain nombre de caractéristiques, notamment le statut migratoire, l’âge et le sexe. Lorsque ces données ne sont pas disponibles, l’appui au renforcement des capacités doit être intensifié (ONU, 2015 ; ONU, 2016a).

De nombreux pays ne sont pas en mesure de communiquer les faits et chiffres les plus élémentaires sur les migrations, par exemple:

  • Seul environ un quart des pays du monde peut fournir à la Division de statistique de l’ONU des données sur les flux migratoires internationaux.
  • Seuls 10 des 48 pays d’Asie peuvent fournir à l’ONU des données sur les entrées et sorties de migrants entre 2005 et 2014.
  • Seuls 4 pays africains sur 10 sont en mesure de fournir des informations sur l’âge des migrants.
  • Il n’existe pas de chiffres mondiaux indiquant l’ampleur du trafic illicite de migrants ou de la migration irrégulière (ONU, 2016b).

Les problèmes liés aux données sont imputables aux éléments suivants (mais pas exclusivement) :

  • Des définitions et notions contradictoires et problématiques, qui freinent la comparabilité et une analyse plus large ;
  • Une méconnaissance de où trouver et comment exploiter des sources de données migratoires sur des thèmes ou groupes de population particuliers, tels que les travailleurs migrants,  ;
  • Une méconnaissance des meilleures pratiques à toutes les étapes de la production de statistiques sur les migration.

Contenu

Les ressources rassemblées ici offrent des conseils et appuient les initiatives en vue d’une meilleure compréhension:

Les acteurs qui cherchent à améliorer les données migratoires trouveront dans cette base de données les outils nécessaires. Les documents sont organisés de manière à être rapidement et facilement localisés ; leur contenu est brièvement expliqué afin que les utilisateurs trouvent plus rapidement les informations qu’ils recherchent.

Compte tenu de l’objectif d’une utilisation aisée et rapide, cet ensemble de documents n’est pas exhaustif. Il est plutôt conçu pour représenter, de manière plus générale, la diversité et l’abondance relative des ressources disponibles, en mettant l’accent sur les directives généralement applicables et faisant autorité plutôt que sur des études de cas.    

Cette base de données reflète donc les domaines dans lesquels les directives sur la migration sont le plus souvent disponibles – ou manquantes. Nous serions cependant heureux de recevoir vos suggestions relatives à l’inclusion de guides nouveaux ou existants. Vous pouvez nous faire part de vos suggestions ici.

S’il existe beaucoup de directives faisant autorité sur l’amélioration des types et sources de données traditionnels sur la migration, tels que les recensements, les enquêtes et les données administratives, les orientations font relativement défaut en ce qui concerne l’utilisation des nouvelles sources de données, telles que les données volumineuses. Un assez grand nombre d’études de cas et d’articles spécialisés sur les nouvelles sources de données ont donc été inclus dans la base de données afin que les utilisateurs disposent d’au moins un minimum d’informations à ce sujet.

De la même manière, les thématiques et préoccupations les plus courantes lorsqu’il s’agit de migration sont très documentées, en particulier ceux couverts par les mandats et activités des organismes de l’ONU et d’autres organisations internationales, tels que la migration des enfants, les déplacements forcés, la migration irrégulière, la migration de main-d’œuvre, les rapatriements de fonds et la traite d’êtres humains. À titre de comparaison, les directives pour améliorer la base de connaissances sur les diasporas, les droits humains, le potentiel de la migration, l’opinion publique, la migration de retour et le trafic illicite de migrants font défaut. Cela peut s’expliquer par le fait qu’il s’agisse de nouveaux domaines d’intérêt, de chevauchements ou lacunes dans les mandats institutionnels, deproblèmes relatifs aux concepts et sources de données ou une combinaison de ces facteurs. 

C’est à l’échelle mondiale qu’on trouve le plus grand nombre de ressources dans la base de données, avec 34 documents directifs applicables. Au niveau régional, l’Europe (15 ressources) et l’Afrique (13) sont les mieux représentées, suivies par l’Asie (6), l’Amérique du Sud (6), l’Amérique du Nord (5) et l’Océanie (3).    

Si vous constatez qu’un document clé est absent de la base de données, veuillez nous contacter ici.

Acteurs concernés

Les documents rassemblés ici fournissent des informations et recommandations sur les meilleures pratiques ainsi que des approches pratiques concernant la migration et le renforcement des capacités en matière de données, destinées aux groupes suivants:

  • Les statisticiens qui travaillent à la collecte, l’analyse et la communication de données migratoires en vue de l’élaboration des politiques ;
  • Les experts et organisations qui travaillent au renforcement des capacités, y compris en matière de conception et de mise en œuvre ;
  • Les universitaires qui effectuent des recherches en matière de migration, de développement ou d’études politiques, ou dans une autre discipline apparentée.

Observations

 

N’hésitez pas à nous faire part de vos observations sur l’utilisation de cette section. Si vous constatez qu’un document clé est absent de la base de données, veuillez nous contacter ici. 

Références

 

Nations Unies

2016a    General Assembly resolution 71/1, New York Declaration for Refugees and Migrants, A/RES/71/1 (3 Octobre 2016) 
 
2016b    UN Economic and Social Council, Strengthening the demographic evidence base for the post-2015 development agenda, Commission on Population and Development, forty-ninth session, (11–15 Avril 2016)
 
2015    General Assembly resolution 70/1, Transforming our world: The 2030 Agenda for Sustainable Development, A/RES/70/1 (21 Octobre 2015)