Migration de main-d’œuvre

En 2017, les travailleurs migrants représentaient environ 59 % de la population totale de migrants internationaux (ILO, 2018). C’est pour travailler que la plupart des migrants franchissent les frontières nationales, que cette migration soit mue par des inégalités économiques, par la recherche d’un emploi ou les deux à la fois. Les effets des crises économiques, politiques et environnementales et de l’évolution démographique, avec un vieillissement des populations dans certaines parties du monde et une explosion démographique des jeunes dans d’autres, contribuent également à la hausse de la migration de main-d’œuvre (Ozel et al., 2017).